Les consultants en immobilier sont indépendants et servent plusieurs clients. Ils fournissent à leurs clients une variété de services autour de l’immobilier, y compris l’analyse du marché et la planification stratégique. Les consultants immobiliers indépendants travaillent pour eux-mêmes et non pour une organisation. Ils peuvent avoir leur propre entreprise ou travailler à domicile, mais ils ne sont pas employés par une société. En tant que consultant indépendant, vous ne recevrez pas d’avantages sociaux ni de congés, mais vous pourrez fixer votre propre horaire et choisir vos clients. Si vous souhaitez devenir consultant immobilier indépendant, il y a certaines choses que vous devez prendre en considération avant de faire le saut.

Si le fait d’être votre propre patron présente de nombreux avantages, il s’accompagne également de défis uniques auxquels vous n’êtes peut-être pas préparé en tant que nouveau propriétaire d’entreprise. Voici trois conseils que vous devriez garder à l’esprit si vous envisagez de devenir un consultant immobilier indépendant :

Connaître vos clients et leurs besoins en tant que conseiller immobilier

conseiller immobilier

Cela peut sembler évident, mais vous devez savoir qui sont vos clients et ce dont ils ont besoin. L’un des aspects les plus importants de la satisfaction des clients est de répondre à leurs attentes. Si vous ne savez pas ce que vos clients attendent de vos services, il peut être difficile de répondre à leurs attentes. En gardant une trace des types de clients avec lesquels vous travaillez et des types de clients avec lesquels vous voulez travailler, vous pouvez rester sur la voie de la satisfaction des besoins de vos clients. Par exemple, si vous voulez vous concentrer sur les agents immobiliers, vous pouvez suivre le nombre d’agents et les types d’agents avec lesquels vous travaillez. Cela vous aidera à rester concentré sur les types de clients que vous voulez et dont vous avez besoin pour réussir dans votre entreprise.

Les meilleurs conseillers en immobilier connaissent leur secteur

Même si vous êtes un consultant immobilier indépendant, vous souhaitez vous concentrer sur une niche dans le secteur de l’immobilier. Se concentrer sur une niche vous permet de devenir un expert dans ce domaine particulier, ce qui peut vous aider à vous démarquer de la concurrence. Vous pouvez vous concentrer sur une partie spécifique du secteur immobilier, comme l’immobilier commercial, l’immobilier résidentiel ou l’immobilier d’investissement.

Vous pouvez aussi vous concentrer sur un certain type de clients, comme les acheteurs d’une première maison ou les retraités. Si vous voulez vous concentrer sur un certain type de client, vous pouvez également envisager de vous concentrer sur un certain type de propriété, comme les propriétés multifamiliales ou les propriétés agricoles. En vous concentrant sur l’un de ces créneaux, vous deviendrez un expert dans votre domaine, ce qui vous aidera à obtenir plus de clients et à réussir dans votre entreprise.

Construisez un réseau solide pour être le meilleur conseiller immo

Vous ne pouvez pas tout faire tout seul en tant que consultant immobilier indépendant, mais vous pouvez établir des relations qui vous aideront à réussir. L’établissement de relations avec d’autres professionnels de l’immobilier vous permettra d’obtenir des références et d’élargir votre réseau de clients potentiels. Une fois que vous avez établi ces relations, vous pouvez envisager de demander à vos contacts s’ils connaissent quelqu’un qui pourrait avoir besoin de vos services.

Vous pouvez également leur demander s’ils connaissent quelqu’un qui cherche à engager un consultant en immobilier. Si vous pouvez aider d’autres personnes dans votre secteur, elles seront plus susceptibles de vous aider lorsque vous en aurez besoin, ce qui vous donnera accès à un énorme réseau de clients potentiels. L’établissement de relations avec d’autres professionnels de l’immobilier prendra du temps, mais il s’agit d’une étape importante dans le processus visant à devenir un consultant immobilier indépendant.

Définissez des attentes claires avec les clients pour leurs projets immobilier

Vos clients peuvent avoir des attentes différentes de celles d’un agent travaillant pour une société de courtage en ce qui concerne les services que vous proposez. Vous devrez peut-être passer plus de temps à leur expliquer les services que vous proposez et ce que vous pouvez faire pour eux. Vous devez également être prêt à expliquer aux clients pourquoi vous ne pouvez pas faire certaines choses que les agents travaillant pour une agence de courtage peuvent faire.

  Comment devenir rentier grâce à l'Immobilier

Si vous travaillez avec des acheteurs d’une première maison, vous ne pourrez peut-être pas les aider à trouver une maison. Mais vous pouvez les aider à trouver un financement et à préparer l’achat. Et vous pouvez les aider à trouver un agent immobilier qui se spécialise dans l’achat d’une première maison. Les agents immobiliers qui travaillent pour une société de courtage peuvent faire beaucoup de choses pour leurs clients, mais la plupart d’entre eux ne seront pas en mesure d’aider les acheteurs d’une première maison. Soyez prêt à expliquer ces différences à vos clients et à définir clairement ce que vous pouvez faire pour eux.

Devenir conseiller immobiler

Travaillez en réseau en permanence avec d’autres conseillers immobilier

Une fois que vous êtes devenu un consultant immobilier indépendant, vous ne pouvez pas vous asseoir et attendre que les clients viennent à vous. Vous devez au contraire vous mettre activement en réseau et établir des relations avec les personnes du secteur, y compris les clients potentiels et les autres professionnels de l’immobilier.

Vous pouvez le faire par le biais de diverses méthodes, notamment en adhérant à des organisations professionnelles, en participant à des événements et en établissant une présence en ligne. Adhérez à des organisations professionnelles, assistez à des événements et profitez des outils en ligne qui vous permettent d’établir un réseau avec d’autres professionnels de l’immobilier. Vous pouvez également tirer parti des médias sociaux pour élargir votre réseau. Vous pouvez rester en contact avec d’anciens clients et d’autres professionnels du secteur en les suivant sur les médias sociaux.

Pour devenir conseiller immobilier indépendant il faut  :

  • être majeur et être titulaire d’une carte professionnelle (ou d’un diplôme équivalent) ;
  • avoir suivi une formation de niveau bac+2 dans un établissement d’enseignement.
  • être titulaire au minimum d’un bac+2 dans les domaines juridique, économique et financier. (BTS professions immobilières ou DUT carrières juridiques ou économiques).
  • ne pas être sous le coup d’une interdiction de diriger, gérer, administrer ou contrôler une personne morale. (licence ou master 1).
  • ne pas être sous le coup d’une sanction disciplinaire (avertissement, blâme, interdiction temporaire ou définitive d’exercer).


Les personnes qui ont exercé des responsabilités de chef d’entreprise, de cadre ou une fonction de mandataire social dans la même entreprise pendant au moins deux ans et qui sont par ailleurs titulaires d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans en tant que cadre, chef d’entreprise ou mandataire social, peuvent également exercer la profession.

Les titulaires de la carte professionnelle doivent souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle
qui couvre les dommages causés à autrui. Ils doivent également souscrire une garantie financière destinée à garantir le remboursement des fonds, effets ou valeurs qu’ils avancent. Les garanties souscrites peuvent être de deux ordres :

comment devenir agent immobilier

Les unes sont obligatoires, c’est-à-dire qu’elles doivent être souscrites auprès d’un établissement bancaire ou d’une banque agréée par l’Autorité de contrôle prudentiel ;

Les autres sont facultatives et doivent alors être souscrites auprès d’un organisme de garantie collective.
La carte professionnelle est valable trois ans. Toutefois, le titulaire de la carte peut demander sa prorogation
d’une durée égale à celle pendant laquelle il justifie avoir été assuré pour l’exercice de la profession (article R.243-21 du code des assurances).

Le renouvellement de la carte professionnelle est soumis à l’accomplissement d’une visite médicale.

Faire appel à un conseiller immobilier permet de  sécuriser votre achat et de vous guider dans vos recherches.
Les frais d’agence sont libres, ils varient selon les agences. Les frais d’agence sont à la charge de l’acheteur, ils ne doivent pas être confondus avec les frais de notaire qui sont à la charge du vendeur. 

Les frais d’agence sont-ils négociables?

Oui, ils sont en principe à la charge de l’acquéreur. Toutefois, les frais d’agence peuvent être négociés entre l’agence et l’acheteur afin d’obtenir un montant plus bas.
L’acquéreur peut-il bénéficier d’une assurance couvrant les frais d’agence ?
Oui, les frais d’agence sont couverts par l’assurance « Protection Juridique » (PJ) de l’acheteur.
En cas de litige, cette assurance PJ couvre l’acquéreur contre les frais de procédure (huissier, avocat). Elle peut également couvrir le vendeur qui est défendu dans le cadre de l’exercice d’une action en justice à son encontre. Elle est donc très utile en cas de conflit entre l’agence et l’acheteur, ou entre les propriétaires et les vendeurs. 

  Comment créer une micro entreprise en ligne

Le mandat de vente est-il obligatoire ?

Oui, le mandat de vente doit mentionner la rémunération des agents immobiliers. Il est obligatoire et réglementé par l’article 72 du décret du 20 juillet 1972.

Le mandat de vente doit également mentionner le montant des honoraires perçus par l’agence pour la réalisation de la vente. Il existe un mandat simple et un mandat exclusif. Le mandat simple permet à l’agent immobilier d’agir pour son propre compte, sans avoir à obtenir le consentement de l’acquéreur. Il est limité à 3 mois.

Le mandat exclusif donne à l’agent le pouvoir de vendre le bien pour le compte d’un acheteur. L’exclusivité peut être totale (le vendeur ne pourra pas confier la vente de son bien à un autre professionnel) ou partielle (le vendeur pourra confier la vente de son bien à plusieurs professionnels).

La rémunération du mandataire est-elle encadrée ?

La rémunération des agences immobilières est encadrée par les règles des conventions d’honoraires. Ces dernières sont encadrées par la loi Hoguet (loi n°70-9 du 2 janvier 1970, modifiée) et son décret d’application n°72-678 du 20 juillet 1972. La rémunération de l’agent immobilier doit être indiquée dans la convention. Elle se compose de plusieurs éléments :
Les honoraires correspondant à la mise en relation entre le vendeur et l’acquéreur ;
La commission de l’agent immobilier ;
Le coût des prestations annexes.
Les honoraires peuvent être fixés librement entre l’agent et le vendeur. Cependant, il est conseillé d’établir un mandat écrit, car celui-ci permet à l’acquéreur de vérifier que l’agent immobilier a bien respecté ses devoirs d’information et de conseil. Il est donc important que le prix soit indiqué en TTC dans la facture remise au vendeur. Le taux d’honoraires pratiqué par l’agent doit être indiqué sur son site web.

Les honoraires de l’agent doivent être clairement indiqués dans la convention de mandat. Ils peuvent être forfaitaires, c’est-à-dire qu’ils sont calculés en fonction d’un prix global et s’ajoutent au montant de la vente du bien immobilier.

Dans ce cas, le montant total des honoraires doit apparaître clairement dans la convention : il ne peut pas y avoir de pourcentage ou d’acompte à payer en fonction du prix de vente du bien.
Si les honoraires sont calculés en fonction du prix de vente, l’agent immobilier peut demander des acomptes sur la part revenant à l’acquéreur, au fur et à mesure de la signature des actes de ventes et ce jusqu’à l’acte authentique de vente. L’acompte est alors déduit du montant total des honoraires.
Si les frais sont calculés en fonction d’un pourcentage sur le prix total, ils doivent apparaître dans la convention de mandat.
Dans les deux cas, il est important que le montant total soit clairement indiqué sur la facture et que le taux d’honoraires soit mentionné en TTC.
Les honoraires de l’agent immobilier ne sont pas forcément à la charge du vendeur : ils peuvent être partagés entre le vendeur et l’acheteur.
Si les honoraires sont à la charge de l’acquéreur, c’est lui qui paie directement l’agence immobilière. S’ils sont partagés entre le vendeur et l’acquéreur, les frais sont répartis en deux parties :
une partie est versée à l’agence immobilière,
une partie est versée au notaire pour la rédaction de l’acte authentique.

Le montant des honoraires doit être affiché dans la vitrine et dans l’agence immobilière.
Les agences immobilières sont tenues d’afficher les prix de leurs prestations toutes taxes comprises (TTC) et hors frais de notaire. Les tarifs doivent également être affichés en vitrine ainsi qu’à l’entrée de l’agence.
Les honoraires doivent également être affichés à l’extérieur de la vitrine ou sur le site internet de l’agence immobilière, dans les mentions légales.

Les honoraires doivent apparaître clairement dans les annonces immobilières. Ils sont généralement exprimés hors taxes, et peuvent inclure les frais de déplacement du professionnel ou des frais d’actes notariés (succession, donation…) en fonction de ce qui est précisé dans les CGV.

  Contrat de partenariat commercial : 8 conseils cruciaux

Si le bien immobilier a été vendu par le biais d’une agence immobilière, les honoraires sont à la charge de l’acquéreur. Si l’acheteur fait appel à un notaire pour réaliser la vente, c’est lui qui prend les frais de notaire en charge. Les frais d’agence immobilière sont libres et fixés librement par chaque agence immobilière.
Ils peuvent être calculés selon :

  • un pourcentage du prix de vente du bien,
  • la surface du bien en m2 ou sa valeur en fonction de son état,
  • le nombre de pièces ou d’appartements.

Les honoraires sont généralement à la charge du vendeur et sont calculés en pourcentage du prix de vente du bien (entre 3 % et 10 %). Ils peuvent également être calculés selon :

  • la surface du logement en m2,
  • sa valeur en fonction de son état,
  • l’existence ou non d’un vis-à-vis.


Si l’agence immobilière pratique des honoraires au forfait (paiement à la vente), les honoraires sont alors fixés à la signature du mandat.
Si l’agence pratique des honoraires en pourcentage, les frais d’agence sont alors calculés sur la valeur du bien.
Les honoraires peuvent être à la charge :
du vendeur (honoraires de l’intermédiaire) ;
de l’acquéreur. Dans ce cas, c’est le vendeur qui doit s’acquitter des frais d’agence.

À savoir : les frais d’agence sont parfois à la charge du vendeur.
Les frais d’agence peuvent être réduits en cas de vente rapide, c’est-à-dire lorsque l’acquéreur a obtenu son crédit immobilier avant que les visites aient lieu.

Dans ce cas, les frais d’agence ne sont pas dus par la banque, qui n’a rien déboursé. Le vendeur peut demander une remise des frais à l’acquéreur s’il lui fait signer un mandat avec un délai de rétractation.
À savoir : le vendeur peut proposer un mandat sans exclusivité, ce qui veut dire que l’acheteur peut rechercher un autre bien en même temps que celui présenté par le vendeur. Dans ce cas, les honoraires de l’agence sont dus par les deux acquéreurs, car ils ont signé un mandat commun.
Les honoraires d’agent immobilier sont librement fixés entre le professionnel et son client. Ils doivent être affichés sur son site web et dans ses locaux.

Conclusion pour devenir un conseiller immobilier

Lorsque vous travaillez pour une organisation, vous pouvez vous attendre à être occupé à certaines périodes de l’année. Mais en tant que consultant immobilier indépendant, vous pouvez avoir de longues périodes de temps où vous n’avez pas de travail du tout. Et le travail que vous obtenez peut ne pas être régulier. Si vous devenez consultant immobilier indépendant, vous devez être préparé à ces hauts et ces bas.

Vous devez également être prêt à vous démener et à vous constituer un réseau pour trouver des clients. Si vous êtes prêt à relever ces défis et que vous avez les compétences et l’expérience requises, le statut de consultant indépendant en immobilier peut être un excellent moyen de gagner de l’argent dans l’immobilier et de fixer votre propre emploi du temps.

Améliorer votre prospection immobilière à l’aide d’outil spécifique

Malgré le nombre d’agences immobilières œuvrant dans ce domaine, il n’est pas facile de trouver des clients. Cependant, il est possible de les accroître rapidement en suivant un guide immobilier et en utilisant des outils spécifiques. Il demeure dans ce cas bénéfique d’avoir recours à des conseils d’expert en marketing immobilier pour accroître votre savoir-faire, surtout au niveau de la prospection. Voici pourquoi vous devez adopter de nouveaux outils et avoir recours à l’expertise de spécialiste en marketing immobilier.

Tous les domaines, notamment l’immobilier doivent suivre les évolutions technologiques pour s’adapter aux comportements des consommateurs. Il est alors nécessaire d’attirer l’attention des clients via des outils conformes cette évolution.

De plus, le marketing immobilier constitue une stratégie indispensable pour améliorer votre business. Il concerne d’ailleurs tous les postes axés sur l’immobilier, à savoir le promoteur, l’agence immobilière, le succursaliste et le réseau de mandataires.

À la différence d’une simple publicité, se faire guider par des experts pour l’usage d’outil de marketing immobilier est crucial pour votre activité. Cette étape permet de générer plus de prospects pour réaliser une estimation immobilière et signer des mandats. De cette manière, vous pouvez également décupler les catalogues à présenter à vos clients. Puis, il ne vous suffit plus qu’à mener des transactions pour augmenter votre chiffre d’affaires.